Sommaire Carte Index Recherche Nouvelles Archives Liens A propos
[Barre Superieure]
[Barre Inferieure]
Ce document est disponible en: English  Castellano  Deutsch  Francais  Italiano  Nederlands  Turkce  

convert to palmConvert to GutenPalm
or to PalmDoc

[Photo of the Author]
par Thomas Mangin

L´auteur:
Thomas Mangin est un utilisateur de Linux depuis 1993.
Il adore avoir son bureau sous GNOME car il plante tout le temps: cela lui fait penser au monde de Windows.(ne crier pas au scandale, c'est juste une blague)

Vous pouvez en apprendre plus sur lui et ses passe-temps en allant sur son site web: http://thomas.mangin.free.fr/


Sommaire:

Comment partager son disque dur en vue d'une installation de Linux

[Illustration]

Résumé:



Partager son disque dur reste un problème pour tout nouvel utilisateur de Linux parce que cela ne se fait pas de manière automatique. De plus cela dépend beaucoup de chacun: si vous interrogez plusieurs personnes sur la meilleure façon de le faire, vous obtiendrez à chaque fois une réponse différente. Cet article en présente une parmi d'autres.

Il vous est possible de choisir la quantité de mémoire vous voulez enlever à votre partition Windows pour l'allouer à Linux.

Ce papier présente une utilisation orientée bureau. C'est ma propre installation. J'ai adopté une approche pratique qui vous sera utile dans les cas suivants:

  1. Vous n'êtes pas sûr de garder Linux (ce qui est hautement improbable)
  2. Vous ne savez pas de combien d'espace vous avez besoin  (de manière générale pour une première installation).
  3. Vous voulez pouvoir sauvegarder simplement les données de chaque utilisateur (à faire IMPÉRATIVEMENT).
  4. Changer de distribution ou mettre rapidement une version plus récente
  5. Retrouver un fichier effacé (dans /home) en perdant le moins possible de données.

J'espère que cet article vous aidera. Faites attention: beaucoup de place peut devenir inutilisable si vous faites une mauvaise partition.

-

 

C'est parti!

Pour fixer les idées, voici ce que me dit la commande fdisk à propos de mon disque dur:

Device Boot Start End Blocks Id System
/dev/hda1 * 1 626 5028313+ b Win95 FAT32
/dev/hda2 627 926 2409750 83 Linux
/dev/hda3 927 942 128520 82 Linux swap
/dev/hda4 943 1024 658665 83 Linux

Honte à moi; j'ai 4 Gigas réservés à Windows 98. Mais qui puis-je si j'adore Baldur's Gate qui prend 600 Megs. Et tout mes fichiers multimédias (images, vidéos, musiques...) sont sur ce disque.

Comme vous pouvez le voir, je n'ai pas de partition secondaire (qui est aussi appelée partition étendue). Je peux, ainsi, facilement changer la taille d'une partition. Par contre, je n'en dispose que d'un nombre limité.

Le nombre maximal de partitions primaires est malheureusement peu élevé. Vous ne pouvez en avoir plus de 4. Pour contourner le problème, on a inventé la partition étendue (partition secondaire) qui peut être vue comme une grosse partition qui en contient d'autres. Ces limites existent depuis le début de l'histoire des PC. Et, Linux a gardé ce standard de manière à rendre possible l'utilisation de plusieurs systèmes d'exploitation sur la même disque.

Si vous voulez plus de 4 partitions, il vous faudra en créer une qui soit étendue. Ce qui est inutile si vous êtes comme moi et que vous vous en contentez d'au plus 4.

-

 

Pour être plus précis

Mes  partitions sont agencées comme ci-dessous:

  1. Partition Windows               (5 GB)
  2. Partition Linux pour /           (2,5 GB)
  3. Partition Swap                      (120 MB)
  4. Partition Linux pour /home  (640 MB)

 

Comme vous pouvez le voir, l'idée est de créer, pour les données des utilisateurs, une partition (/home) de 640 MB, et de la placer à la fin du disque. Ainsi, vous pouvez entièrement changer votre système et ne conserver que certains fichiers (ceux dans /home dans notre cas). J'ai choisi 640 MB pour pouvoir faire une sauvegarde sur un CD. Mais, si vous voulez juste sauver les fichiers d' "AbiWord", vous pouvez réserver moins de place...

En tant qu'utilisateur root, il vous est  possible déplacer votre répertoire /root vers /home/root (mv /root /home/root) puis de créer un lien de /root vers /home/root (ln -sf /root /home/root). Vous conserverez ainsi son contenu lors d'une réinstallation.

Je vous recommande fortement de créer un directory /home/sauvegardes dans lequel vous mettrez tous les fichiers que vous avez modifiés à la main (fstab, fichiers d'automount, etc) de manière à pouvoir les réutiliser après un "uninstall".  

En ce qu concerne le Swap, je conseille un minimum de 92 Mb (RAM + Swap) pour utiliser le bureau sous Linux et au moins 128 Mb pour manipuler des images et gérer la 3D. Elle est placée entre les 2 partitions pour des raisons de performance du "Big Foot Hard Drive".

Notez qu'il est possible d'avoir plusieurs partitions de Swap et que pour les versions du noyau antérieures à 2.2.x, aucune d'elles ne doit être plus grosse que 120 Mb.

Installez une partition de Swap même si vous avez plus de 128 MB de RAM. Votre système n'en sera que plus sûr et plus performant.

Généralement, une utilisation normale de Linux requiert 1 GB, et ce même si vous installez beaucoup de paquets (packages). Bien sûr, on peut n'avoir besoin que de 500 MB pour une petite installation. Vous pouvez aussi réserver plus d'1 GB, si vous y tenez.

Ne craignez pas d'avoir à monter /home à la main lorsque vous installez votre système: à chaque démarrage de Linux, elle sera automatiquement montée.

-

 

Retrouver des fichiers perdus

L'avantage d'organiser son disque dur de cette manière consiste en la possibilité de récupérer facilement des fichiers qui se trouvaient sur /home et qui ont été effacés par erreur. (Cela m'est arrivé!)

Voici une façon de procéder:

  1. enlevez la partition /home avec umount  (bien qu'optionnel, je vous le recommande)
  2. lisez le   HOWTO sur undelete
  3. Installez les logiciels nécessaires 
  4. Suivez les instructions du HOWTO
Si votre partition root est assez grande (2GB), vous pouvez aussi copier la partition en utilisant la commande dd: dd if=/dev/hda? of=/tmp/partition? où ? désigne le numéro de la partition en question. Ainsi vous pouvez l'éditer et faire une éventuelle recherche de mots clefs. 

-

 

Au final

Quelques personnes ont peut être rencontré des difficultés avec de très gros disques durs lorsqu'elles lançaient Linux directement (il y a aussi des problèmes avec de vieux BIOS). Personnellement, j'utilise lilo (Redhat 6.0, Debian 2.1) pour lancer ma partition Linux directement à partir du master boot sector. Aucun accroc.

Sinon, je conseille de lancer Linux à partir de Windows. La meilleur solution consiste à installer un "DOS config.sys menu" et d'y ajouter l'entrée "linux loader". Je ne sais pas si un FAQ (Questions Fréquemment Posées) existe à ce propos. De toute manière cela sort du cadre de cet article.

-

 

Commentaires sur la distribution RedHat

Lors de l'installation de RedHat, nous avons le choix entre l'outil de partage traditionnel fdisk et un autre, disk druid, utilisant une interface graphique. J'ai entendu dire que disk druid pour l'installation de RedHat 6.1 écrasait la partition windows sans nous avertir. Lisez attentivement leur documentation avant de commencer... 

L'utilitaire disk druid (RedHat) crée automatiquement une partition secondaire pour abriter la partition native Linux autorisant ainsi la création de plus de 4 partitions.

 

Discussion sur cet article

Chaque article possède sa page de discussion. Vous pouvez y soumettre un commentaire ou lire ceux d´autres lecteurs:
 page de discussion 

Site Web maintenu par l´équipe d´édition LinuxFocus
© Thomas Mangin, FDL
LinuxFocus.org

Cliquez ici pour signaler une erreur ou envoyer un commentaire Linuxfocus
Translation information:
en -> -- Thomas Mangin
en -> fr Jordan Papaseit

2001-03-18, generated by lfparser version 2.8